Marky Ramone’s Blitzkrieg

Après 40 ans, la famille du punk a déjà fortement rétrécie. Du côté père (The Sex Pistols et toute la clique de Londres et de Manchester), ça va encore. Du côté mère (Ramones et toute la clique de New York), c’est moins drôle: là, il y en a déjà pas mal qui ont passé l’arme à gauche. Heureusement, les survivants, comme Marky Ramone peuvent témoigner de cette époque. Avant de porter le nom “Ramone”, il s’appelait Marc Bell et il était percussioniste sur le meilleur album des années 70: “Blank Generation” de Richard Hell & the Voidoids. A partir de l’année 78, Marky a fait parti du phénomène absolu des années 70 aux Etats-Unis: “1-2-3-4!” Ramones! L’intro de ‘Rock ’n’ roll high school’?  Marky! Marky Ramone’s Blitzkrieg est le groupe qui tient la clé de l’armoire dans laquelle sont stockées toutes ces superbes chansons faites par Johnny, Joey et Dee Dee. Sur la scène des Lokerse Feesten le mardi 6 août: lunettes de soleil, veste en cuire et baskets obligatoires!