The Living End

Achetez des billetsTle Press Shot

Personne qui ne peut faire du bruit comme les Australiens. Ce pays connaît une longue histoire de boucan de guitares amplifiées et à chaque fois qu’on en fait un documentaire, il y a toujours quelques minutes de ce documentaire qui sont consacrées à The Living End, un trio provenant de Melbourne. Tous ceux qui adorent faire du moshpit, tombent comme un bloc pour ce groupe merveilleux. Ce qui joue encore dans la faveur de The Living End est ce petit dash de rockabilly qui leur est propre (la crête de graisse du bassiste!). Quoi qu’il en soit, avant d’aller au terrain de festival, on chassera d’abord “Shift” (2016) par nos baffles. The Living End est notre arme sécrète ce 8 août. Dur comme Lemmy, gras comme le son d’une Pontiac Firebird et excitant comme Sharon Stone dans Basic Instinct. The Living End, l’ouverture parfaite de ce mercredi Punk!